Une fillette de ESK découvre la mer à Kep

L’Association Enfants du Sourire Khmer ESK est fondée en Juillet 1996 par Mmes Braaby Nielsen et Sylvia Sisowath pour venir en aide aux enfants du Cambodge.A la suite des guerres qui ont meurtri le Cambodge pendant 25 ans, de très nombreux enfants, en effet, se retrouvent orphelins et en très grande difficulté.

 1996

Il existait déjà sur place des organisations cambodgiennes non gouvernementales d’aide à l’enfance qui avaient besoin de soutiens d’urgence. Aussi ESK s’est proposé dans un premier temps de venir les épauler en collaboration avec d’autres ONG internationales.

ESK fournit de l’aide à une structure d’accueil de femmes veuves et d’orphelins ainsi qu’à un Centre recueillant des enfants maltraités. L’Association contribue également à la création d’une école primaire dans le village de Kla Kon Thmey.

1998

Grâce à la mise en place de parrainages, ESK assure le financement d’associations cambodgiennes à Phnom Penh, Kompong Thom, Kep et Battambang. par la suite les malversations des directeurs des différents centres, obligeront ESK à fermer successivement ces centres en continuant d’aider les enfants dans les familles.

 2007

ESK accepte de parrainer une école de menuiserie: L’Ecole du Bois, à Kompong Speu, financée entre autres par la Fondation Air France.

Elle ouvre ses portes en 2008, avec une quinzaine d’élèves, encadrés par des professeurs français.

 2011

La maison de l’ancien centre de Kep est transformée en Maison de la Culture et des Sports, où les enfants du voisinage peuvent venir pratiquer des activités culturelles et sportives, par exemple la danse khmère classique et recevoir des cours d’anglais et d’informatique.

Centre Educatif de Kep (anciennement Maison de la Culture et des Sports)

 2012

Une coopérative est créée à l’Ecole du Bois; à terme, les bénéfices obtenus par la vente des meubles devant aider au financement de l’école.

Les difficultés rencontrées avec les familles qui envoient souvent leurs jeunes travailler illégalement en Thaïlande amène ESK à augmenter ses subventions et mettre en place un contrat avec les familles.

 2013

Les échecs et les difficultés rencontrées dans les centres gérés par les ONG cambodgiennes obligent ESK à se tourner vers la création de structures entièrement dépendantes d’elle même.

Ainsi naissent Les Maisons des Sourires, où un groupe d’une vingtaine d’enfants encadrés par une famille khmère salariée de ESK, reçoivent un cadre, une hygiène et une alimentation satisfaisantes, des soins médicaux et des cours supplémentaires.

Eté 2013

Une première Maison des Sourires voit le jour dans une maison en location à la périphérie de Phnom Penh.

Cette maison accueille des étudiants en formation professionnelle ainsi que tous les enfants originaires de Kompong Thom.

Début 2014

Une deuxième Maison des Sourires est construite sur un terrain acheté au nord de Battambang grâce notamment à la subvention de l’Association CADO (Cercle des Anciens et Amis de la Francophonie).

Dans ce foyer sont regroupés les enfants préalablement soutenus dans le village de Thmor Khol.

Les enfants devant la maison de Phnom Penh, avec  Sopear, Sambath et Christian

Novembre 2014

Inauguration officielle de la Maison de Battambang, en présence des autorités cambodgiennes, de la responsable de la Francophonie Asie Pacifique et des responsables et membres de l’Association CADO.

Rencontre de Christian Moulès avec Sa Majesté Norodom Sihamoni en présence des responsables de CADO.

Le Président, assisté de deux traducteurs, présente la Maison de Battambang

Les enfants chantant en français, accompagnés par Heng Luong

Les équipes ESK et CADO au complet

 Fin 2014

Mise en place de la première mission santé avec des médecins de l’hôpital Henri Mondor.

2015 

Les adolescents de Kep et Kompong Thom rejoignent la maison des Sourires de Phnom Penh afin de poursuivre leurs études dans de meilleures conditions.

Une deuxième maison est construite à Phnom Penh, proche de la première et est réservée aux garçons

Des chambres sont louées pour les étudiants près de leur lieu d’études, notamment à proximité de l’école professionnelle de PSE (Pour un Sourire d’Enfant)

Mise en place d’un atelier de formation professionnelle; organisation de sorties à la mer et de fêtes dans les maisons des Sourires.

Toutes ses actions se soldent par une amélioration notable des conditions de vie des enfants soutenus et d’autre part une augmentation du nombre des étudiants en formation professionnelle dans des ONG partenaires et particulièrement PSE.

Enfants et étudiants de Phnom Penh

2016

Poursuite des missions santé et améliorations du suivi des enfants (bilans individuels, vaccinations, soins dentaires effectués par une ONG coréenne). Installation d’internet à Phnom Penh et Battambang.

Travaux dans la maison de Battambang:

grâce à un prix obtenu lors de la COP 21 avec le concourt de Samnang Letellier, création d’installations bénéfiques pour la santé et respectueuses de l’environnement.

  • Forage profond pour un accès à l’eau pérenne
  • Traitement de l’eau pour la rendre potable
  • Traitement des eaux usées
  • Installation d’aquaponie
  • travaux d’amélioration des bâtiments

Les enfants prennent soin du potager

Séance de méditation organisée par Delphine avec les enfants de Phnom Penh

Eté 2016

Séparation de ESK et de l’Ecole du Bois.

Les problèmes de financement, les difficultés d’approvisionnement en bois et de recrutement des élèves de EDB ne permettent plus à ESK d’assumer la responsabilité de cette activité.

EDB se constitue désormais en association autonome.

2017

Développement de la mission santé avec la participation d’une psychologue spécialisée dans les traumatismes et une éducation sexuelle des adolescents.

Excellents résultats scolaires et universitaires. 100% de réussite pour les étudiants dans les écoles professionnelles.

Travaux d’amélioration dans les bâtiments des Maisons des Sourires à Phnom Penh et à Battambang